RESISTANCE de ce vendredi 05 mars

Comme annoncé, la semaine passée par le mouvement Y en A Marre, rejoint ensuite par l’ensemble des partis politiques de l’opposition et des organisations de la société civile, tous unis autour du Mouvement de Défense de la Démocratie (M2D), la mobilisation a été tenue à Dakar et partout dans le pays, pour la restauration de l’Etat de droit et la démocratie. Une mobilisation fortement réprimée par la police avec de nombreux kidnapping.

Deux de nos camarades Yenamarristes ont été kidnappés à Kaolack (localité située à plus de 200km de Dakar) Papa Gadiaga et Diop Ngane. Torturé dans la fourgonnette de la police, ce dernier asmathique, a été victime d’un malaise déclenché par ces actes de torture. Les deux autres camarades, à Dakar, Samba Loum et Thiat ont également été kidnapper, alors qu’ils faisaient valoir leurs droit constitutionnel. Un à Kolda

Actuellement trois d’entre eux, sont toujours entre les mains de la police. Papa Gadiaga, enlevé hier chez lui, au moment où, il déjeunait avec sa famille, Samba Loum et Thiat. Arrêté illégalement par des civils non identifiés qui, après l’avoir brutalement interpellé à 16:00, aux environs de Kër Serigne bi et exercé les pires sévices sur sa personne, ont promené Thiat, un peu partout dans la ville à bord d’un véhicule noir aux vitres teintées et l’ont conduit dans un premier temps chez le gouverneur du Palais. Tous les trois sont poursuivis pour participation à une manifestation non autorisée et trouble à l’ordre public.

Le M2D dénonce une fois encore ces actes de répressions et de violences. Il rappelle également que ses exigences demeurent et plus fortes encore :

  1. La libération immédiate de tous les prisonniers politiques, notamment Ousmane Sonko, Guy Marius Sagna, Birame Souleye Diop, Abass Fall, Clédor Sène, Assane Diouf ainsi que toutes celles et ceux qui sont illégalement retenus dans les cellules;
  2. La reconnaissance et le respect du droits des citoyens à la marche pacifique conformément à la Constitution;
  3. L’ouverture d’une enquête pour identifier, juger et condamner, tous les individus mêlés de près ou de loin au complot sordide ayant conduit notre pays dans cette crise grave et dangereuse.