Yen a marre en Afrique du Sud : imaginer une nouvelle Afrique

« Mobilising people’s power for justice and lived freedom » tel était le thème de l’Initiative Reimagining Africa, lancée par Oxfam South Africa le 25 mai dernier à Johannesburg.

Mohamed GUEYE, Ndeye Ndoumbé FAYE et Mohamed Simon Kouka ont représenté le mouvement Y en a marre à cet évènement d’envergure internationale, qui a regroupé des mouvements citoyens et des activistes du monde entier.

Ce fut l’occasion pour ces yenamarristes de la première heure de partager le vécu du mouvement, depuis 2011, à nos jours. YEM a particulièrement retenu l’attention des participants. En effet, grâce à un engagement populaire sans précédent au Sénégal,  le mouvement a réussi à forcer l’ancien président du Sénégal à ne pas briguer un troisième mandat. Le tout sans guerre civile ou bain de sang. Ce qui a forcé l’admiration des participants. Il faut préciser que le contexte sud-africain, où la violence est quotidienne et la contestation réprimée, parfois de façon sanglante, est très différent de celui du Sénégal où le dialogue permet de juguler bon nombre de crises.  Par ailleurs, YEM  a réussi, malgré les invitations incessantes du pouvoir, à garder son indépendance vis-à-vis de cet dernier. Sauvegardant ainsi sa liberté d’action et d’engagement pour un nouveau type de citoyen sénégalais.

Les échanges multiples ont permis à l’équipe présente de discuter des défis auxquels la jeunesse africaine doit actuellement faire face, ainsi que de réfléchir ensemble à des pistes de solutions pour faire avancer le continent.

Hits: 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.